A VOTRE DISPOSITION

Filière hydrogène

Étude compétences et formations : la région Auvergne-Rhône-Alpes réunit tous les atouts pour répondre aux besoins de la filière hydrogène

 

Lundi 4 octobre à l’Hôtel de Région, les pôles de compétitivité Tenerrdis, CARA, AXELERA, les Campus Auto’Mobilités et Smart Energy Systems Campus, ainsi que la Région Auvergne Rhône-Alpes ont partagé les grands enseignements de l’étude prospective "Emplois, Compétences et Formations Hydrogène en Auvergne-Rhône-Alpes" réalisée entre avril et juin 2021 par le cabinet 2A Territoires, groupe Arthur Hunt.

S’inscrivant dans la feuille de route Hydrogène de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, et s’appuyant notamment sur une enquête envoyée à 141 entreprises, l’étude a permis de quantifier et qualifier les besoins spécifiques de la filière hydrogène régionale en matière de compétences et de formations, en complément de la cartographie nationale des métiers-compétences réalisée par France Hydrogène.

Les 3 enseignement clefs

1/ Une filière régionale complète, des besoins croissants en emplois et compétences

  • Une filière présente sur toute la chaîne de valeur (production, transport/stockage/conversion, usages)
  • Un potentiel de 1 500 postes à recruter sur les 3 ans à venir, avec une majorité d’ingénieurs, puis des techniciens et des opérateurs (extrapolation des réponses obtenues à l’ensemble des entreprises sollicitées)
  • 67 % des entreprises connaissent déjà des difficultés de recrutement. Et ce, majoritairement par pénurie de profils (70 % des cas). La tension est encore plus marquée pour les profils techniciens et opérateurs.

2/ Un panel de formations complet et de haut niveau

  • La région Auvergne-Rhône-Alpes dispose de nombreuses formations initiales et continues de haut niveau dans des domaines clés de la filière hydrogène. On y répertorie 25 écoles d’ingénieurs et 13 formations Bac+2/3, qui peuvent évoquer l’hydrogène sans toutefois proposer de modules spécifiques. C’est le cas par exemple de la formation en alternance qui délivre un titre professionnel de "Technicien de maintenance Biogaz" créée en 2020.
  • Les formations initiales sont jugées satisfaisantes et couvrent les disciplines de base nécessaires à la filière (électricité, électronique, énergies renouvelables, gaz, chimie, électro-chimie, fluides, matériaux…). Elles mériteraient d’être plus approfondies notamment sur les connaissances générales en hydrogène, la maintenance et la sécurité.
  • Les formations continues doivent poursuivre leur action pour s’adapter aux besoins évolutifs des entreprises au-delà des habilitations usuelles. Les demandes d’approfondissement exprimées portent principalement sur les connaissances globales hydrogène, l’électrolyse et ses différentes techniques, le chiffrage économique, les Piles à Combustible (PAC) et la sécurité.

3/ Un écosystème mobilisé pour co-développer des solutions de formation sur-mesure

  • L’étude relève le fort dynamisme de certains acteurs régionaux pour accompagner le développement de la filière soit en colorant des formations existantes (BUT Gaz vert de l’UGA…), soit en créant des formations continues sur-mesure (Symbio Hydrogen Academy…).
  • Les répondants soulignent le besoin de rendre plus visibles les formations déjà dispensées, et de coordonner et flécher davantage les formations existantes via une cartographie ou un guichet.
  • Avec les grands groupes à notoriété nationale et mondiale déjà présents sur le territoire, il existe tout un écosystème de PME et de pépites qu’il est essentiel de continuer à fédérer et d’informer. Les groupements et pôles de compétitivité ont un rôle central à jouer.

La filière hydrogène en Auvergne-Rhône-Alpes

  • 80 % des entreprises de la filière hydrogène française localisées en Auvergne-Rhône-Alpes
  • 26 laboratoires de recherche
  • 219 M€ investis dans la R&D H2 dont 102M€ de financement public
  • 70 M€ de budget pour la feuille de route Hydrogène Auvergne-Rhône-Alpes

Focus sur l’étude "Emplois, Compétences et Formations H2"

  • Co-financeurs : la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Banque Populaire Auvergne-Rhône-Alpes, CNR, EDF, Engie, ER2i, IFP Energies Nouvelles, Symbio
  • Pilotage :  les pôles de compétitivité Tenerrdis, CARA, AXELERA ; Campus Auto'Mobilités Auvergne-Rhône-Alpes ; Smart Energy Systems Campus Auvergne-Rhône-Alpes.
  • Réalisation : 2A Territoires, groupe Arthur Hunt.

Cliquer sur l'image ci dessous pour accéder aux résultats de l'étude.

.

Citations

Elisabeth Logeais, Déléguée Générale de Tenerrdis et Déléguée régionale de France Hydrogène.

« Notre territoire régional réunit tous les atouts pour développer autour de l’hydrogène une filière d’avenir de renommée internationale, créatrice de valeur pour l’ensemble de ses acteurs.

La réalisation de l’étude "Emplois, Compétences et Formations Hydrogène en Auvergne-Rhône-Alpes" arrive à point nommé pour montrer les perspectives d’emplois pour aujourd’hui et demain, mais aussi les besoins en ressources humaines associés et les offres de formation déjà existantes pouvant être mobilisées.

Son financement public-privé avec le soutien de la Région, et son pilotage partenarial par les pôles de compétitivité AXELERA, CARA, Tenerrdis, ainsi que les Campus Auto’Mobilités et Smart Energy Systems, sont une preuve tangible de la solide dynamique régionale pour structurer la filière.

Nous aurons à cœur d’intégrer et de partager ses résultats pour améliorer encore l’offre de formation régionale, et l’adapter aux besoins croissants des entreprises. »

 

Ségolène Guichard, Vice-Présidente de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, déléguée à l’apprentissage et à la formation professionnelle.

« Cette étude prospective nous montre que la région Auvergne-Rhône-Alpes a toutes les cartes en main pour réussir le défi de l'hydrogène, et devenir comme elle s'y est engagée une zéro emission valley.

Notre région ne doit pas hésiter à convertir l'essai, à rendre visible ce qui existe déjà en termes de formation initiale comme continue, et à partager et faire grandir des expériences telles que celles du Bachelor Universitaire de Technologie (BUT) Gaz vert ou de la Symbio Hydrogen Academy.

Acteurs de la formation, industriels, pôles de compétitivité, campus des métiers et qualifications ou encore collectivités, nous avons maintenant un vrai rôle à jouer pour rendre la filière hydrogène plus attractive, à tous les âges de la vie et auprès de toutes les parties prenantes : le lycée, les familles, les territoires »